La vaccination avec AstraZeneca également suspendue en Allemagne

Christiane Fux a étudié le journalisme et la psychologie à Hambourg. Le rédacteur médical expérimenté rédige des articles de magazines, des actualités et des textes factuels sur tous les sujets de santé imaginables depuis 2001. En plus de son travail pour, Christiane Fux est également active dans la prose. Son premier roman policier a été publié en 2012, et elle écrit, conçoit et publie également ses propres pièces de théâtre policières.

Plus de messages par Christiane Fux Tout le contenu de est vérifié par des journalistes médicaux.

Après la vaccination avec le vaccin AstraZeneca, des thromboses sont survenues chez des personnes vaccinées - au Danemark, une personne vaccinée est décédée. L'Agence européenne des médicaments (EMA) vérifie actuellement si les caillots sanguins se sont réellement formés à la suite de la vaccination - ou s'ils sont simplement arrivés par hasard. Certains pays de l'UE ont imposé des interdictions de vaccination pour le moment. Maintenant aussi l'Allemagne.

Mise à jour du 19 mars 2021 : Après que le gouvernement fédéral a levé l'interdiction de vaccination pour le vaccin AstraZeneca dans la soirée du 18 mars 2021, vous trouverez des informations actuelles sur le sujet dans l'article EMA : Décision pour AstraZeneca.

Cela a été annoncé par le ministère fédéral de la Santé sur la base d'une recommandation correspondante de l'Institut Paul Ehrlich. Selon de nouveaux rapports, l'institut considère que des investigations supplémentaires sont nécessaires. L'EMA décidera "si et comment les nouvelles découvertes affecteront l'approbation du vaccin". Le ministre fédéral de la Santé Jens Spahn (CDU) a évoqué une pure mesure de précaution.

L'Estonie, la Lituanie, le Luxembourg, la Lettonie et le Danemark, l'Irlande, la Norvège et la Bulgarie et plus récemment les Pays-Bas et la France avaient précédemment temporairement arrêté les vaccinations avec le vaccin suédo-britannique. La Grande-Bretagne, cependant, continue de vacciner.

Les thromboses ont été signalées notamment en lien avec un lot spécial du vaccin AZD1222, qui n'est pas vacciné en Allemagne. L'Agence européenne des médicaments (EMA) enquête déjà sur tous les cas de thrombose qui ont été signalés après la vaccination, y compris après d'autres lots. Maintenant, le Paul Ehrlich Institute (PEI) veut aussi attendre et voir.

« Accumulation notable de thromboses cérébrales rares »

"En analysant les nouvelles données, les experts de l'Institut Paul Ehrlich constatent désormais une accumulation notable d'une forme particulière de thrombose veineuse cérébrale très rare (thrombose de la veine sinusale) en lien avec un manque de plaquettes sanguines (thrombocytopénie) et des saignements proches des vaccinations le vaccin COVID-19 AstraZeneca », écrivent les experts en vaccination.

Ils soulignent que les personnes qui ont reçu le vaccin COVID-19 AstraZeneca et se sentent de plus en plus mal plus de quatre jours après la vaccination - par exemple avec des maux de tête sévères et persistants ou des saignements cutanés ponctuels - devraient consulter immédiatement un médecin.

Le risque de décès du Covid-19 est mille fois plus élevé

L'EMA, en revanche, s'en tient actuellement à son évaluation selon laquelle il n'y a aucune preuve que le vaccin Covid-19 d'AstraZeneca ait causé la thrombose. Au contraire, l'autorité de l'UE met expressément en garde contre la suspension des vaccinations. Elle estime toujours que le risque de tomber gravement malade ou de mourir de Covid-19 est nettement plus élevé que les effets secondaires possibles du vaccin.

En fait, les thromboses proches de la vaccination n'ont été signalées jusqu'à présent que 11 fois en Allemagne (au 11 mars 2021), quatre sont décédées - sur 1,2 million de doses inoculées en Allemagne. Le taux de mortalité associé à la thrombose était ainsi d'environ 0,0003 pour cent. Même si les thromboses étaient finalement dues à la vaccination : le taux de mortalité après une infection au coronavirus serait de 1,8%, plus de 5 000 fois plus élevé.

La thrombose veineuse cérébrale est rare

Dans l'ensemble, les décès après thrombose ne sont pas une rareté médicale : en moyenne, 100 000 personnes en meurent chaque année, rien qu'en Allemagne.

Étant donné que le risque de thrombose augmente avec l'âge et que la majorité des personnes vaccinées sont encore âgées, la probabilité que certaines d'entre elles développent une thrombose par hasard peu de temps après la vaccination est d'autant plus élevée. Par exemple, si le caillot sanguin se déplace vers les poumons, une embolie pulmonaire potentiellement mortelle se produit.

Cependant, les thromboses des veines cérébrales observées ici sont très rares. Vous ne rencontrez que 3 à 5 habitants sur 1 million chaque année. En Allemagne, ce serait 240 à 350 personnes de tous âges, soit jusqu'à une personne par jour. Les déclencheurs les plus courants sont la grossesse, l'utilisation de contraceptifs hormonaux et l'hormonothérapie substitutive pour la ménopause. Ainsi, trois fois plus de femmes sont concernées que d'hommes.

Mots Clés:  médicaments parasites diète 

Des Articles Intéressants

add