Nez encombré

Astrid Leitner a étudié la médecine vétérinaire à Vienne. Après dix ans de pratique vétérinaire et la naissance de sa fille, elle se tourne - plus par hasard - vers le journalisme médical. Il est rapidement devenu évident que son intérêt pour les sujets médicaux et son amour de l'écriture étaient la combinaison parfaite pour elle. Astrid Leitner vit avec sa fille, son chien et son chat à Vienne et en Haute-Autriche.

En savoir plus sur les experts Tout le contenu de est vérifié par des journalistes médicaux.

Un nez bouché est inconfortable, mais surtout inoffensif. La cause la plus fréquente de la respiration nasale restreinte est une infection virale (nez qui coule) ou une cloison nasale tordue, mais d'autres déclencheurs sont également possibles. Découvrez ici quels médicaments, remèdes maison et méthodes de guérison alternatives vous permettent de respirer à nouveau plus librement !

Bref aperçu

  • Traitement: sprays nasaux ou gouttes nasales, aspirateurs nasaux, augmenter l'humidité dans la chambre, élever le haut du corps, chirurgie, remèdes maison, remèdes homéopathiques, acupression, sels de Schuessler
  • Causes : Infections respiratoires aiguës ou chroniques (nez qui coule), allergies, influences extérieures telles que air sec, hormones, cloison nasale tordue
  • Description : Respiration nasale altérée, les personnes touchées reçoivent peu ou pas d'air par le nez
  • Quand consulter un médecin Nez bouché depuis plus de dix jours, congestion nasale d'un côté, suspicion de corps étrangers dans le nez, saignements de nez fréquents, douleur ou gonflement du visage, fièvre
  • Diagnostic : Examen par le médecin ORL : nasoscopie, rhinomanométrie, test olfactif, test d'allergie, si nécessaire échographie, tomodensitométrie ou tomographie par résonance magnétique
  • Prévention : Mesures d'hygiène générale pour éviter les infections, boire suffisamment, augmenter l'humidité dans les chambres, éviter les allergènes connus, ne pas utiliser de gouttes nasales décongestionnantes pendant plus de dix jours

Que pouvez-vous faire contre un nez bouché?

Un nez bouché est généralement inoffensif mais inconfortable. Le traitement n'est administré que si les symptômes sont très prononcés. Le traitement choisi par le médecin dépend de la cause de la respiration nasale restreinte.

Spray nasal ou gouttes nasales

En cas de nez bouché de manière aiguë (par exemple avec des infections ou des muqueuses irritées), des sprays nasaux décongestionnants ou des gouttes nasales conviennent au traitement. Ils resserrent les vaisseaux sanguins et ont ainsi un effet décongestionnant.

Les sprays nasaux décongestionnants et les gouttes nasales ne doivent pas être utilisés pendant plus de sept jours d'affilée, car ils s'habituent rapidement à l'habitude : dès que l'effet décongestionnant s'estompe, les muqueuses nasales sont à nouveau alimentées en sang accru, ce qui à nouveau se traduit par un nez bouché.

Si le nez est bouché par des allergies, le médecin peut vous prescrire un spray nasal contenant de la cortisone ou des gouttes nasales. La cortisone a des effets anti-inflammatoires et décongestionnants et dégage rapidement le nez à nouveau. Ici aussi, le traitement ne doit durer que le temps prescrit par le médecin.

Des patchs nasaux sont disponibles pour prévenir le ronflement lorsque le nez est bouché. Ils ouvrent le nez mécaniquement, élargissant ainsi les narines.

Les muqueuses nasales sèches (avec des saignements de nez ultérieurs) sont mieux traitées avec une pommade nasale contenant l'ingrédient actif dexpanthénol.

Ceux qui ont constamment du mauvais air par le nez (obstruction respiratoire nasale chronique) doivent prendre des douches nasales régulières avec une solution saline.

Traitement chez les nourrissons et les bébés

Aspirateur nasal : Le mucus mou dans le nez bouché des bébés peut être retiré de la pharmacie avec un aspirateur nasal spécial. Les aspirateurs nasaux pour nourrissons et tout-petits sont disponibles en différents modèles. Demandez à votre pharmacien comment utiliser correctement la tétine correspondante.

Gouttes nasales au sel de table ou au sel marin : Ces gouttes ne contiennent aucune substance médicinale, mais hydratent la muqueuse nasale et facilitent la respiration par le nez.

Gouttes nasales décongestionnantes : Dans les cas persistants, le pédiatre prescrira des gouttes nasales décongestionnantes.

Surélevez le haut du corps : placez une serviette sous le matelas de bébé de façon à ce que la tête soit un peu plus haute. Cela aide le mucus à s'écouler du nez par la gorge.

Humidité dans la chambre : L'air sec permet aux muqueuses de se dessécher. Placez une serviette humide sur le radiateur pour augmenter l'humidité dans la pièce. Alternativement, un humidificateur est approprié. Aérez aussi régulièrement !

opération

Redresser la cloison nasale

Si vous avez une courbure sévère du septum, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. L'objectif du traitement est de s'assurer que la même quantité d'air circule en continu des deux côtés du nez après l'opération. Les médecins appellent cette forme de traitement la « septoplastie nasale ». Elle est généralement pratiquée à partir de 18 ans.

Le résultat de la chirurgie de la cloison nasale n'est pas immédiatement reconnaissable - le nez est toujours bouché jusqu'à quatre semaines après l'opération avec gonflement, formation de mucus et de croûte. Il faut jusqu'à trois semaines pour que les personnes touchées respirent à nouveau librement.

Réduction du cornet

Si l'hypertrophie chronique des cornets ne peut être traitée par thérapie locale, une opération (conchotomie) est parfois nécessaire. Le chirurgien réduit chirurgicalement la conque nasale.

Remèdes maison

Buvez suffisamment : buvez suffisamment de liquides tout au long de la journée, de préférence 1,5 à deux litres d'eau ou de thé non sucré. L'apport hydrique est important pour les muqueuses. Si les muqueuses sont trop sèches, les agents pathogènes pénètrent plus facilement dans l'organisme.

Ne buvez pas d'alcool si vous avez le nez bouché ! Il dilate les vaisseaux sanguins et augmente le gonflement des muqueuses nasales !

Spray au sel marin : Les sprays nasaux au sel marin humidifient et nettoient les muqueuses, la sécrétion nasale s'amincit. Les cils du nez bougent à nouveau mieux et éloignent la poussière et les agents pathogènes.

Position de sommeil surélevée : la congestion nasale s'aggrave souvent la nuit. Les personnes touchées dorment mal, se réveillent souvent la nuit ou se réveillent le matin avec le nez gravement bouché. La raison n'est pas l'heure de la journée, mais la position couchée. En position horizontale, la sécrétion nasale ne coule pas non plus dans la gorge, mais reste dans le nez - elle se bloque. Utilisez un oreiller supplémentaire pour que le haut du corps soit un peu plus haut.

Inhalation de vapeur : la chaleur et la vapeur d'eau libèrent le mucus et dégagent à nouveau le nez.

  • Remplissez un grand bol d'eau chaude (attention, risque de brûlure !)
  • Maintenant, penchez votre tête au-dessus du bol et placez une serviette sur votre tête pour empêcher la vapeur de s'échapper.
  • Inspirez profondément par le nez en fermant les yeux.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des fleurs de camomille, des feuilles de sauge ou du thym à l'eau chaude. Alternativement, les huiles essentielles à la menthe poivrée ou au camphre conviennent.

Les huiles essentielles ne conviennent pas aux nourrissons et aux enfants ainsi qu'aux patients asthmatiques. Ils peuvent provoquer un essoufflement.

Rinçage nasal à l'eau salée : l'eau salée nettoie le nez et hydrate les muqueuses.

  • Versez un litre d'eau à température corporelle dans un bol.
  • Dissoudre neuf grammes de sel dedans.
  • Tenez une narine fermée et aspirez le liquide avec l'autre narine.
  • Ouvrez maintenant la narine précédemment fermée et laissez l'eau salée s'écouler par l'autre.
  • Répétez le processus trois fois pour chaque narine.
  • Des douches nasales spéciales (vaisseaux avec embouts nasaux spéciaux) sont disponibles dans les pharmacies.

Nourriture épicée : Ceux qui aiment et tolèrent la nourriture épicée choisiront des aliments tels que la moutarde, le raifort, les oignons, l'ail ou le gingembre. Les huiles essentielles, les substances soufrées et les huiles de moutarde qu'il contient aident à dégager le nez du mucus.

homéopathie

Il existe des remèdes homéopathiques contre la congestion nasale. S'il y a des raisons organiques à la respiration nasale restreinte - comme une cloison nasale tordue, des abcès ou des tumeurs dans le nez - vous ne devez pas utiliser de globules, mais consultez un médecin qui vous traitera selon la médecine conventionnelle.

Si vous souhaitez utiliser l'homéopathie pour votre nez bouché, vous pouvez vous procurer les remèdes appropriés en pharmacie. Alternativement, vous pouvez consulter un homéopathe (par exemple un naturopathe ou un médecin qui propose l'homéopathie). Il détermine quel recours est approprié dans votre cas.

Exemples de remèdes homéopathiques utilisés pour la congestion nasale :

  • album d'arsenic
  • Euphrasie
  • Galphimia glauca
  • Hepar sulfuris
  • Potassium bichromique
  • Lycopode
  • Nux vomica
  • Pulsatilla
  • Sambucus noir
  • Silicea

Le concept d'homéopathie et son efficacité spécifique sont controversés en science et pas clairement prouvés par des études.

Acupression

L'acupression fait partie de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) et est étroitement liée à l'acupuncture. Au lieu d'utiliser des aiguilles, une pression est appliquée sur certains points (points d'acupression) avec les doigts. L'objectif est d'activer les pouvoirs d'auto-guérison du corps.

  • Point d'acupression YinTang : Point où les sourcils se rencontrent juste au-dessus du nez. Appuyez sur la pointe pendant 20 secondes avec votre index et votre majeur, en répétant 3 fois par jour.
  • Di 20 : points juste à côté du pli entre les narines et les coins de la bouche. Appuyez sur les points avec vos index pendant 20 secondes, en répétant 3 fois par jour.

Sels de Schuessler

Si vous souhaitez soulager les symptômes d'un nez bouché avec les sels de Schüßler, il est préférable d'utiliser le Kalium chloratum (n° 4) et le Calcium sulfuricum (n° 12).

Le concept des sels de Schuessler et leur efficacité spécifique sont controversés en science et pas clairement prouvés par des études.

Pourquoi le nez continue-t-il de se boucher ?

Dans la plupart des cas, un écoulement nasal inoffensif est la cause de la congestion nasale. Dans certains cas, cependant, d'autres causes sont cachées derrière la respiration nasale obstruée.

muqueuse nasale enflammée

Inflammation aiguë de la muqueuse du nez

Si la muqueuse nasale est enflammée, les corps caverneux de la muqueuse nasale reçoivent plus de sang et forment plus de sécrétions. Les personnes affectées ne sont pas capables de respirer par le nez, ou seulement dans une mesure limitée. Les causes possibles sont :

Infections aiguës (principalement rhinite virale, rhinite simplex aiguë) : Tout d'abord, la membrane muqueuse forme une sécrétion liquide qui devient de plus en plus visqueuse. Si une infection bactérienne (surinfection) se produit en raison de la membrane muqueuse endommagée, le mucus devient verdâtre. Les autres symptômes sont la fatigue, les maux de tête et parfois la fièvre.

Allergies (rhume des foins, allergie aux poils d'animaux, allergie aux acariens, moisissures) : les symptômes typiques sont une respiration nasale bloquée, un écoulement nasal, une augmentation de la formation de mucosités, des démangeaisons et des éternuements. Dans le cas d'allergies qui surviennent toute l'année (poils d'animaux, poussière de maison, moisissure), le symptôme de congestion nasale est au premier plan.

Influences extérieures (air de chauffage sec, pièces climatisées, poussière, fumée de cigarette)

Inflammation chronique de la muqueuse nasale

À la suite d'une inflammation chronique de la muqueuse nasale, les cornets s'agrandissent. Les médecins parlent d'« hyperplasie des cornets ». Elle conduit à une obstruction constante (plus de trois mois) de la respiration nasale et a les causes possibles suivantes :

  • Utilisation excessive de sprays nasaux décongestionnants ou de gouttes nasales (rhinite médicamenteuse)
  • Effets secondaires de certains médicaments (antihypertenseurs comme les inhibiteurs de l'ECA ou les contraceptifs à base d'œstrogènes comme la « pilule »)
  • Hormonal : Pendant la grossesse, les taux d'œstrogène et de progestérone augmentent. Le changement hormonal provoque, entre autres, l'apport de sang et le gonflement de la muqueuse nasale. Cependant, s'il n'y a pas d'autres signes de grossesse, un nez bouché à lui seul n'indique pas une grossesse.
  • Polypes nasaux
  • Sinusite chronique, infection de la gorge, laryngite

Nez qui coule "vasomoteur"

Le froid, l'alcool, les boissons chaudes et le stress psychologique peuvent provoquer un écoulement nasal ou un nez bouché. Les raisons en sont largement inconnues. Souvent, il y a aussi des plaintes telles qu'un sens de l'odorat réduit et des maux de tête.

Septum nasal tordu

La cloison nasale (cloison nasale) divise le nez en une cavité nasale droite et une cavité nasale gauche. Il descend généralement à peu près au milieu du nez. Si elle est tordue, une cavité nasale est sévèrement rétrécie, ce qui à son tour altère gravement la respiration nasale. Les médecins appellent cette courbure « déviation septale nasale ». Dans la plupart des cas, il est congénital, il se développe rarement plus tard dans la vie en raison d'une fracture de l'os nasal ou de tumeurs du nez.

Autres causes

  • Blessures à la cloison nasale
  • Abcès de la cloison nasale
  • Polype choanal (une forme spéciale de polypes nasaux qui se produisent presque uniquement chez les enfants et les adolescents ; la respiration nasale unilatérale est typique)
  • Tumeurs des fosses nasales ou des sinus
  • Corps étrangers dans le nez (les signes typiques sont la respiration par la bouche, le langage nasal, des saignements de nez, une augmentation des sécrétions, des douleurs aux oreilles, une mauvaise audition, un écoulement d'un côté)
  • Muqueuse nasale sèche avec formation de croûtes (peut résulter de l'inhalation constante d'air sec et poussiéreux, de fumée de cigarette ou d'inhalation de cocaïne)

Congestion nasale chez les nourrissons

Les bébés respirent exclusivement par le nez au cours des premiers mois de leur vie. De plus, les voies nasales sont encore très étroites par nature. Toute irritation de la muqueuse nasale (comme une infection) rend donc la respiration nasale difficile.

Si la muqueuse nasale est enflée, les nourrissons continuent d'essayer de respirer par le nez car ils ne sont pas encore capables de respirer par la bouche. Un signe typique est une respiration irrégulière. De plus, les nouveau-nés et les bébés atteints ont souvent de grandes difficultés à boire, dorment mal et se réveillent souvent la nuit.

la description

Normalement, sauf en parlant, vous respirez par le nez. Lorsque l'air pénètre dans le nez, il est d'abord chauffé, humidifié et nettoyé. Ce procédé protège l'organisme des germes, de la poussière et de l'air trop froid. Si le nez est bouché, les personnes touchées reçoivent moins d'air et respirent inconsciemment par la bouche. Cela peut entraîner d'autres problèmes de santé à long terme.

Un nez bouché est inconfortable, mais généralement inoffensif. Le virus de la rhinite le plus courant entraîne une altération aiguë de la respiration nasale. La muqueuse du nez gonfle et forme une sécrétion claire ou purulente qui obstrue les cavités nasales. Si le nez est chroniquement bouché, il peut y avoir une cloison nasale tordue derrière lui, ce qui rend difficile la respiration par le nez. L'inflammation chronique du nasopharynx conduit parfois à un élargissement des cornets et à une diminution de l'air par le nez de la personne affectée.

Ceux qui respirent par la bouche pendant longtemps courent le risque de conséquences désagréables. Ceux-ci inclus:

  • Bouche sèche
  • Mauvaise haleine
  • Gorge irritée
  • la toux
  • Infection des sinus
  • Gorge irritée
  • Laryngite
  • bronchite
  • Catarrhe tubulaire : inflammation et occlusion de la trompe d'Eustache (connexion entre le pharynx et l'oreille)
  • Troubles olfactifs
  • Déficience auditive
  • ronflement
  • saignements de nez
  • mal de tête

Quels sont les cornets ?

Les narines forment l'entrée des deux cavités nasales. Il y a trois cornets dans chaque cavité nasale. Ils font saillie latéralement dans la cavité nasale et sont constitués de fines plaques osseuses recouvertes de membrane muqueuse. Entre la membrane muqueuse et les os se trouvent les vaisseaux sanguins les plus fins et densément ramifiés (corps caverneux). Si ceux-ci reçoivent plus de sang, ils gonflent et grossissent.

La fonction des cornets est de réchauffer et d'humidifier l'air. Les petits poils (cils) libèrent l'air inhalé des particules de saleté et des germes.

Cycle nasal

La muqueuse nasale est soumise à un cycle naturel : les muqueuses nasales des deux fosses nasales se gonflent alternativement à intervalles irréguliers (une à sept heures) sans stimulus externe. Les médecins soupçonnent que le gonflement réciproque sert à régénérer la muqueuse nasale.

À l'état gonflé, le nez «fonctionne» - il réchauffe, filtre et nettoie l'air inhalé. L'autre côté gonflé se régénère. Habituellement, les gens ne sont pas conscients de la fonction mutuelle. Avec un rhume, en revanche, le phénomène s'éclaire : si la muqueuse nasale est déjà gonflée, une narine se sent plus bouchée, puis l'autre.

Quand chez le médecin

Un nez bouché est généralement inoffensif et constitue rarement une raison de consulter un médecin. Mais consultez un médecin si les symptômes durent plus de dix jours, une seule narine est bouchée (sans écoulement nasal ni rhume) ou une odeur étrange sort du nez. Il en va de même s'il y a une douleur ou un gonflement du visage ou s'il y a de la fièvre.

Qu'est-ce que le médecin?

Le premier point de contact pour un nez bouché est un spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge (médecin ORL).

anamnèse

Lors de la première consultation, le médecin s'enquiert des antécédents médicaux et des plaintes en cours afin d'avoir un premier aperçu de la situation. Par exemple, le médecin pose les questions suivantes :

  • Depuis combien de temps as-tu le nez bouché ?
  • Les deux narines sont-elles affectées ou une seule narine est-elle affectée ?
  • Avez-vous d'autres symptômes du rhume tels que l'écoulement nasal ou la fièvre?
  • Avez-vous des saignements de nez fréquents?
  • Le nez est-il congestionné dans certaines situations (à l'extérieur, après un contact avec un animal, la nuit) ?
  • Es-tu enceinte? Prenez-vous des contraceptifs contenant des œstrogènes, comme la pilule ?
  • Avez-vous des douleurs au visage/nez?
  • Entendez-vous et sentez-vous normalement ?
  • Avez-vous déjà traité vous-même le nez bouché ? Si oui, avec quoi ?
  • Dans le cas des enfants : Avez-vous vu si l'enfant s'est fourré un objet étranger dans le nez ?

examen ORL

À l'aide d'une nasoscopie (rhinoscopie), il est possible pour le médecin d'examiner l'intérieur du nez, les sinus paranasaux et le nasopharynx à la recherche de changements. Il s'agit d'un endoscope spécial que le médecin insère par le nez ou la bouche. À l'avant de l'endoscope se trouvent une source lumineuse et une petite caméra qui transmet l'image à un moniteur.

Le médecin porte une attention particulière aux modifications suivantes :

  • La cloison nasale est-elle déformée ?
  • Les cornets sont-ils agrandis ?
  • Les voies nasales ou les sinus sont-ils rétrécis par du pus ou des polypes ?
  • A quoi ressemble la muqueuse nasale ? Produit-il du mucus clair ou purulent ?

Rhinomanométrie

La rhinomanométrie est un examen qui peut être utilisé pour mesurer la perméabilité nasale ou la résistance de l'air lors de la respiration par le nez. Le médecin mesure le débit d'air des deux côtés du nez, c'est-à-dire si et dans quelle mesure le nez est ouvert. L'examen est effectué avec un masque respiratoire spécial, ne prend que peu de temps et est indolore.

Test d'odeur

Le test (olfactométrie) est utilisé pour évaluer objectivement la capacité olfactive. Pour cela, le médecin propose au patient différentes odeurs standardisées (comme la vanille). Le patient sélectionne ensuite la bonne substance (odeur) parmi quatre réponses différentes.

Procédures d'imagerie

Le médecin utilise des méthodes d'imagerie telles que l'échographie, la tomographie par résonance magnétique (TRM) ou la tomodensitométrie (TDM) pour détecter les modifications structurelles du nez ou des sinus paranasaux (comme une cloison nasale tordue, des polypes ou des tumeurs).

Test d'allergie : Prick et RAST

Si une cause allergique du nez bouché est suspectée, le médecin effectuera divers tests d'allergie. Ceux-ci incluent le test de piqûre et le test RAST.

Empêcher

Il n'est pas toujours possible d'éviter un nez bouché. Ces conseils vous aideront à réduire le risque :

  • Une ventilation régulière augmente l'humidité dans la pièce.
  • Buvez suffisamment tout au long de la journée, de préférence 1,5 à deux litres d'eau ou de thé non sucré
  • Si l'air de chauffage est sec : accrochez des serviettes humides ou utilisez un humidificateur
  • Prévenir les infections respiratoires, se laver les mains régulièrement avec du savon
  • En cas d'allergies : Eviter le déclencheur de l'allergie (pollen, poils d'animaux, acariens), traiter les plaintes
  • N'utilisez pas de sprays nasaux décongestionnants ou de gouttes nasales pendant plus de dix jours !
Mots Clés:  Menstruation santé des femmes peau 

Des Articles Intéressants

add